Skip directly to content

Edouard G.Stiegler, fondateur de la marche afghane

Edouard G. Stiegler  est le fondateur de la marche afghane. Au début des années 80, il réalise une mission économique en Afghanistan sous l'égide de l'ONU. Ce grand marcheur, adepte de la respiration rythmique,  est alors captivé par les nomades caravaniers.

Voici comment il décrit dans son livre l’une de ses premières rencontres avec ceux-ci:


«Les hommes, la plupart d’âge moyen, le visage buriné, le regard fixé à quelques mètres devant eux, parfois vers l’horizon, avançaient en tenant leur dromadaire par le licol, cheminant à pas réguliers, larges et rapides, avec une ardeur que rien ne semblait devoir fléchir. Absorbés en eux-mêmes, résolus comme leurs bêtes surchargées de ballots énormes, j’appris par un passant qui parlait leur langue qu’ils venaient du sud, un voyage de 700 km, d’une seule traite, à part les bivouacs nocturnes. Ils offraient le spectacle de grands voyageurs poussiéreux, mais non celui de gens fatigués».

De retour en Europe, après avoir expérimenté différentes versions de rythmes de marche, ayant partagé ses découvertes avec des proches enthousiastes, Edouard G. Stiegler écrit finalement son livre-phare en 1981 «La régénération par la marche afghane» édité chez Trédaniel. Le fonfateur de la marche afghane est décédé en 1986.

Son épouse Colette (82 ans sur la photo de gauche) et sa fille Corinne accompagnent avec sensibilité la promotion de cette formidable marche. Corinne Stiegler poursuit avec diligence l'oeuvre de son père. Elle a fait paraître différents ouvrages sur la marche afghane, notamment «La régénération par la marche rythmée»
et le coffret «Régénération par la marche afghane»
  Elle anime également les sites web suivants: Marche afghane et La marche afghane

 

MAQ se réjoui de participer à la promotion de la marche afghane!