Rechercher
  • Sylvie Alice Royer

Au coeur de la marche afghane




Au coeur de la marche afghane git un trésor.


Ce matin-là, il pleuvait. J’avais retiré mes souliers afin de marcher sur le sentier en toute liberté. À l’instar des coureurs aux chaussures minimalistes, je souhaitais me relier à la terre. Plus encore, je voulais sentir la fréquence intime de cette piste indisciplinée qui longe et traverse l’île Valcour. Un sanctuaire naturel situé dans l’État de New York (USA). Valcour est posée sur un lit de formations calcaires de la période ordovicienne. On parle de 450 millions d’années. D’étonnants fossiles y sommeillent entre les galettes de tuf que la vague quelques fois fracassante du lac Champlain vient décoller. Avec ces artefacts, les enfants de passage sur l'île élèvent des inukshuk, ces sculptures Inuits constituées de pierres posées en équilibre. Par son atmosphère accueillante, on dirait que l’île Valcour apprécie ces gardiens éphémères posés en vigile sur ses berges de même que les rares plaisanciers qui y font escale.


Marcher pieds nus dans un environnement accidenté commande toute notre attention. Ce jour-là, la pluie avait détrempé la terre de surface rendant les dénivelés hasardeux, sans compter les racines affleurantes. Je suivais la piste du littoral, coupant par une voie de traverse dans la forêt primitive menant à Indian Point, puis à Sloop Cove. Vue d'en haut, l’île ressemble à une dentelle bretonne ajourée en son pourtour de criques ondulantes. Les pieds poisseux, je vivais-là un bonheur gamin. J'allais pousser ma randonnée jusqu’à Paradise Bay. Là-bas, les éminences de galets brassés par la vague en recèlent un nombre surprenant en forme de cœur. Sur place, j’emporterais des trouvailles dans mon sac à dos. Preuve renouvelée de la bienveillance de l’île. Toute la matinée, je déambulerais sous la pluie intermittente. Les racines et les pierres luisantes ponctuant le balancement de ma marche sans pour autant me faire dévier du rythme en cours. Le corps souple, vigilant, en une sorte de transe légère. À l’effort, les rythmes respiratoires se font courts, avec ou sans pauses respiratoires selon la difficulté du terrain, alors que sur les longues avancées, ils s’étirent sur plusieurs pas dans un souffle profond, enchaînant avec fluidité inspires et expires. J'étais Vendredi sans Robinson.


Autrefois française, à l’époque de l’expansion coloniale de la France en Amérique, l’Isle de Valcour fut rapidement reprise par les Britanniques et bientôt reconquise par les Américains lors d’une bataille décisive de leur guerre d’Indépendance. De nos jours sous vocable anglais, Valcour Island est un vaste parc inhabité et protégé, accueillant de manière saisonnière des navigateurs et des riverains désirant se mettre à l’ancre ou au calme pour quelques jours. J’y retourne chaque année. C’est une histoire d’amour qui tient, je crois, à l’énergie fréquentielle des lieux. Une dizaine de kilomètres de sentiers parfumés, une horde de chevreuils timides, des anses sablonneuses et une atmosphère hors du temps à quelques minutes de la frontière.


Sur le sentier de retour, j'irais croiser Paradise Bay avant d’atteindre Cedar Point où je longerais la falaise jusqu’à Pebble Beach. Une minuscule plage sauvage sertie de pins blancs majestueux. Pause bénie sous le vent et le crachin. Ce qui est habituel avec la marche afghane, c’est qu’on vient à aimer les humeurs de la météo. C’est l’oxygène. On devient accroc à l’air du temps. Le lendemain, il ferait beau. Un autre versant de l’île accueillerait mes pas. Choisir son rythme, danser avec la brise. Chaque sortie en marche afghane amène à bon port, c’est-à-dire en chacun de nos pas, au plus près de soi. Au-delà de l’effort physique et de l’oxygénation supérieure, rappelant avec constance que le moment présent, c’est le souffle.


_____________________________

Ouvrages de l'auteure:

La marche afghane pour tous, Sylvie Alice Royer, Thierry Souccar Editions, 2018

J'apprends la marche afghane, Sylvie Alice Royer, Thierry Souccar Editions, 2022

Learning Afghan Walking, Sylvie Alice Royer, eBook, Kindle Press, 2021





39 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout